Aide de cuisine

Une intégration en emploi réussie

Maman à la maison, Monique Néron décide de participer à une formation adaptée d’aide de cuisine à l’automne 2012. Accompagnée par le service d’intégration à l’emploi Trav-Action, elle fait un stage au Restaurant Twist comme aide de cuisine. Depuis, elle y travaille. Elle s’occupe de la plonge, fait des tâches ménagères et aide les cuisiniers au besoin.

Le gérant Hugo Demers confirme que l’employée est très bien intégrée à l’équipe. Satisfait de son attitude et de son travail, il la trouve polyvalente et sociable. Sa confiance en elle augmente, ce qui est très positif.

À propos de la formation adaptée d’aide de cuisine en Estrie

En 2011, Trav-Action lance une formation d’aide de cuisine pour les personnes ayant des limitations fonctionnelles, en collaboration avec des partenaires du milieu. Après avoir suivi une formation théorique et pratique adaptée pour eux, les participants font un stage en entreprise. En moins d’un an, ils sont prêts à obtenir un emploi régulier dans leur domaine. Les cours intensifs et la mise en application rapide les aident à assimiler leurs apprentissages et à développer leurs compétences. Le taux d’intégration en emploi de près de 80 % chaque année témoigne de l’efficacité du programme.

Le principal avantage des projets de formation adaptée ? Le modèle peut être adapté à d’autres régions et secteurs d’activité en demande de main-d’œuvre : alimentation, commerce de détail, transformation alimentaire, etc.

Partenaires du projet

  • Trav-Action, service d’intégration à l’emploi pour les personnes ayant des limitations fonctionnelles
  • Emploi-Québec
  • Centre Saint-Michel
  • Centre de formation professionnelle 24-Juin
  • SPHERE
  • Plusieurs employeurs estriens, qui ont accueilli les stagiaires

Marilyn Desmarais, agente de développement, Trav-Action: « SPHERE a grandement contribué au succès des projets. L’organisme a fourni de l’équipement, un transport aux participants de l’extérieur de Sherbrooke et, grâce à la mesure Service accru d’aide à l’emploi, a fait en sorte que chaque participant soit accompagné d’un superviseur en milieu de travail pour l’encadrement et la transmission des connaissances nécessaires. »